Des conseils de bon sens: Le manuel

  • Documentation - Bibliothèque,
Vos professeurs vous conseilleront régulièrement de lire des manuels, c'est-à-dire des ouvrages pensés spécifiquement pour des étudiants, et élaborés par des professeurs d'université selon une logique purement pédagogique. Ces manuels visent à vous transmettre des savoir-faire méthodologiques (la dissertation littéraire, l'explication de texte, l'exposé oral...), ou des connaissances (histoire de la littérature française ; le roman au XIXe siècle...). Qu'est-ce que lire un manuel, exactement ?
 S'il est bien fait, le manuel présente déjà toutes les marques extérieures vous permettant de « baliser » votre propre lecture : découpage en chapitres et sous-chapitres assez courts ; titres de chapitres et de parties très explicites ; présentation typographique vous permettant de repérer du premier coup d'œil les idées générales, les noms propres à retenir, les termes précis expliqués en fin de volume, les exemples... Le travail de lecture vous est ici facilité, et cela pour la simple raison qu'un manuel ne se lit pas simplement, il se retient surtout.
Contrairement à ce que vous avez fait en lisant une œuvre littéraire, ici vous ne cherchez pas à admirer la puissance de l'écriture ou à vous laisser emporter par le charme d'une intrigue... la lecture du manuel est purement utilitaire, votre temps de lecture doit donc être totalement rentabilisé. Rationalisez votre lecture du manuel en la découpant (un chapitre par jour pendant les dix prochains jours ; ou encore trois chapitres aujourd'hui, trois demain, révision après-demain...) et surtout en mettant en œuvre, exactement en même temps que vous lisez, votre dispositif de mémorisation des informations que vous y découvrez.
Ce dispositif vous est personnel et le travail d'un étudiant consiste aussi en grande partie à se « fabriquer » ses propres outils méthodologiques. Il peut s'agit de notes prises « à la volée », que vous reprendrez tout de suite après lecture pour les synthétiser sous forme de fiches ; ou bien de fiches de lecture que vous élaborez directement pendant la lecture. Certains étudiants préfèrent des présentations sous forme de tableaux, de listes ou de frises, notamment pour l'histoire littéraire. L'essentiel est que vous fabriquiez, pendant le travail de lecture, les documents qui vous serviront dans un deuxième temps à mémoriser ce que vous avez lu et dans un troisième temps à vérifier cette entrée dans la mémoire.